YES - YesSongs (Japanese Papersleeve - SP Size)

ArtisteTitreFormatDuréeDate d'enregistrementPrixAjouter dans mon caddie
YESYesSongs (Japanese Papersleeve - SP Size)2SHM-CD02:10:04197244,99Impossible d'ajouter dans mon caddie
LangueRéférence OrigineRéférence MuseaCode barre
AnglaisWPCR-15906/07Pas de Référence Musea4943674193219

Le plus prestigieux des dinosaures du rock Progressif est né en 1968 de la rencontre de la voix céleste et idéaliste de Jon ANDERSON, et de la basse Rickenbacker grondante de Chris SQUIRE. Rapidement, MABEL GREER'S TOYSHOP devient YES et recrute le batteur Bill BRUFORD, le guitariste Peter BANKS et le claviériste Tony KAYE. La formation enregistre alors deux albums de pop-rock mâtiné de ce que l'on pourrait qualifier de prémisses du rock Progressif yessien. Dès 1970, Steve HOWE supplée la défection du guitariste, s'avérant être le déclencheur de la réelle ambition contenue dans la musique de YES. A partir de ce fameux "The Yes Album", la discographie du groupe s'enrichira d'opus tous plus splendides les uns que les autres. Rick WAKEMAN remplace Tony KAYE en 1971, élevant le niveau de l'art yessien aux sommets des limbes du rock Progressif dès l'album suivant, intitulé "Fragile". 1972 sera l'année de la consécration avec "Close To The Edge", chef-d'oeuvre intemporel, synonyme à lui tout seul de la musique qualifiée de "rock Progressif". Au moins aussi connu que son prédécesseur, le double-vinyle "Tales From Topographic Oceans" enregistre le remplacement de Bill BRUFORD (Parti chez KING CRIMSON) par Alan WHITE (Batteur du PLASTIC ONO BAND accompagnant John LENNON), offrant une suite par face et une musique très aventureuse. "Relayer" l'est tout autant, délivrant une violence insoupçonnée, ainsi que des thèmes jazz-rock insuflés par le nouveau claviériste suisse Patrick MORAZ. YES se sépare, jusqu'au nouveau joyau que constitue "Going For The One" et son incroyable suite "Awaken", publiés en 1977. Malheureusement, "Tormato" sorti l'année suivante marque un sérieux déclin dans la YesMusic. Rick WAKEMAN, pourtant revenu en 1977, quitte à nouveau le groupe à la suite de Jon ANDERSON. "Drama" sauve les meubles en 1980, avec THE BUGGLES, alias Geoffrey DOWNES aux claviers et Trevor HORN en bon clône vocal de "l'homme à la voix d'or". Une nouvelle mouture de YES voit le jour en 1983, assénant au monde endormi un tube imparable, "Owner Of A Lonely Heart", extrait du très recommandable quoique peu rock Progressif "90125". YES, désormais sous la férule du guitariste sud-africain Trevor RABIN va oeuvrer dans un registre A.O.R. avec "Big Generator" en 1987. 1991 voit une "Union" du groupe parallèle de Jon ANDERSON, Bill BRUFORD, Rick WAKEMAN & Steve HOWE (ABWH) et du YES de Trevor RABIN & de Chris SQUIRE, pour un résultat très inégal. "Talk" permet de voir un certain retour au rock Progressif, confirmé deux ans plus tard, en 1996, par la réunion historique de la formation la plus classique du groupe (Jon ANDERSON, Chris SQUIRE, Steve HOWE, Rick WAKEMAN & Alan WHITE) pour une série de concerts exceptionnels aux Etats-Unis. Ils seront gravés en deux double-albums, "Keys To Ascension - Volume One" & "Keys To Ascension - Volume Two", contenant également un total de 74 minutes de matériel studio original, dont deux suites magnifiques et typiquement yessiennes frisant les vingt minutes chacune ! Grâce à l'excellent travail fourni par le label Purple Pyramid, "Keys To Ascension - Volume Two" est aujourd'hui disponible en pochette cartonnée format mini-LP. Ce qui en fait un objet de collection tout bonnement incontournable ! Un événement pour tout fan de véritable art rock typé Seventies, toujours aussi magistralement interprété par des musiciens totalement maîtres de leur art, fidèles à leur réputation de techniciens de leurs instruments respectifs... Un feu de paille malheureusement bien vite éteint par "Open Your Eyes" en 1997, recueil de chansons pop Progressives peu ambitieuses, et par un nouveau départ de Rick WAKEMAN (Désirant préparer son fameux "Return To The Centre Of The Earth"), remplacé par le claviériste russe Igor KHOROSHEV et le multi-instrumentiste étasunien Billy SHERWOOD. La chute se poursuit malheureusement avec la même équipe et la production de Bruce FAIRBARN (Renommé pour ses collaborations avec AEROSMITH ou THE CRANBERRIES, et décédé lors du mixage...) deux ans plus tard: "The Ladder" n'est pas encore l'album de la rédemption, loin s'en faut. Connaissant néanmoins la formidable capacité de réaction de YES, ainsi que l'éternelle jeunesse de ses composantes, tous les espoirs sont permis pour le prochain Millénaire. La video "YesYears" se veut un document aussi fidèle qu'exhaustif sur l'histoire du groupe anglais, racontée par ses acteurs principaux dans les coulisses d'une mémorable tournée (Faisant suite au pourtant médiocre "Union" de 1991), qui nous valut de sublimes représentations avec pas moins de huit musiciens sur scène ! Des extraits de prestations scéniques d'époque sont ainsi entremêlés avec des interviews actuelles et des répétitions dudit concert. Un objet indispensable, donc, à posséder absolument !!!